RECO - REactorCOntroller

Le système RECO représente une percée dans la technologie UV. Une performance UV constante est une condition sine qua non pour toute oxydation fiable. Toutefois, les longueurs d’ondes UV-C qui sont essentielles à l’oxydation sont très sensibles aux fluctuations de tension. C’est pourquoi a.c.k. a développé et octroyé le système RECO. RECO contrôle les conditions de fonctionnement en mesurant en temps réel l’environnement physique de l’irradiateur. Ces données sont comparées en permanence avec celles stockées sur une carte à puce propre à chaque irradiateur. Si des déviances sont constatées qui dépassent la tolérance, le RECO corrige immédiatement.

Ainsi, nous pouvons garantir que le rendement réel correspond au rendement spécifié.

Le RECO se compose de trois parties :

  • sondes de mesure dans le réacteur et au niveau de la lampe
  • ordinateur avec display (voir image)
  • dispositif de commutation pour le réglage

 

Difference de performance

Le diagramme montre les spectres UV de deux lampes UV égales mesurées dans la gamme des UV durs.

Courbe bleue: Lampe UV Enviolet contrôlée par un RECO.

Courbe rouge: une lampe UV conventionnelle, qui est connectée à la même tension de secteur que la lampe courbe bleue, mais qui n'est pas contrôlée car il n'y a pas de RECO connectée à celle-ci.

Il est clair que les performances, dans des conditions de laboratoire, dans la lampe UV conventionnelle sont d'environ 50% inférieures à celles de la lampe UV enviolet. Dans des conditions réelles, avec des tensions variables sur un réseau électrique, cet effet est augmenté. Cela peut conduire à des différences encore plus grandes qui, dans des conditions extrêmes, réduiront de 90% les performances de la lampe conventionnelle. Cela signifie que dans une application, avec de tels écarts de performance, il faudrait 9 fois plus de réacteurs conventionnels pour obtenir les mêmes performances de réaction chimique qu'avec un réacteur Enviolet à la même puissance nominale.